mercredi 3 septembre 2008

Scofield's Eleven

Hier, c'était la rentrée séries de Doudou avec Prison Break, donc j'ai regardé avec lui, même si je pense qu'ils auraient dû arêter après le milieu de la saison 2 (ou alors inclure la cavale en plus courte en fin de saison 1, histoire d'avoir une fin correcte). Alors évidemment j'avais entendu que la saison 4 serait mieux que la 3 (ah bon, c'est envisageable de faire pire ?), qu'on assisterait à la terrible vengeance de Michael Scofield (oulàlà j'ai peur...) contre la Compagnie, etc. Et évidemment j'ai aussi entendu parler du retour du feu docteur Tancredi et alors là, permettez-moi de vous dire que si la série a "sauté par dessus le requin" dans la saison 3, avec ça, elle saute carrément par dessus une baleine.

Il s'agissait d'un double épisode (ça commence à devenir une habitude les season premiere de deux heures...) et on retrouve donc Michael Scofield comme on l'avait laissé à la fin de la saison 3, en train de préparer sa terrible vengeance (muahahahahaha) contre la Compagnie (le copié-collé de Kill Bill en moins, je m'attendais presque à entendre Shivaree sur les images de fin de la saison 3...).  Et cette fois-ci il est à L.A., j'imagine que c'est plus pratique pour le tournage (un peu comme Ugly Betty à New York, enfin je m'égare, on aura l'occasion d'en reparler). Alors ça commence vraiment comme l'épisode "vengeance" classique, avec toujours le complot, le pseudo méchant qui dit à Scofield que Tancredi n'est pas morte (et pour le coup, même lui a du mal à y croire...) et on nous introduit une histoire de carte mémoire à voler avec toutes les infos pour dégommer la Compagnie. L'histoire est d'un classique à mourir. La seule chose qui m'a surprise c'est l'exécution de Whister, celle-là je ne l'avais pas vu venir. Quant à Sara Tancredi, son retour est plus que ridicule je ne vais pas m'étendre dessus... Ensuite, on nous pose gentiment les bases de l'histoire de la saison, il faut récupérer la carte (et bien sûre il n'y en aura pas qu'une, ce serait trop facile...) et donc le grand changement de cette saison c'est qu'au lieu de chercher à sortir d'un endroit, Scofield cherche à y rentrer...Mon dieu quel changement de folie! Ouah ils sont trop forts les scénaristes... Non c'est pas vrai il y a un autre grand changement, Scofield se fait enlever son tatouage. Ben oui ils sont un peu périmés les plans de Fox River, ça sert plus à rien... Alors Scofield va se les faire enlever au lazer, tout en une seule fois, le tout sans anesthésie parce que Scofield c'est un gros dur un vrai macho man et qu'il est pas du tout gay dans la vie, hein ?

Mais surtout ce qui m'a frappé c'est que j'ai eu l'impression de regarder un mauvais remake d'Ocean's Eleven. En gros c'est pareil, on remplace le casino et l'argent par les bâtiments de la Compagnie et les cartes mémoires et George Clooney par Wentworth Miller et c'est parti ! Et y'à même Sarah Wayne Callies pour faire Julia Roberts ! Et oui parce que sans rentrer dans les détails, tous les personnages des saisons précédentes (ou presque) vont aider Scoffield à récupérer ces fameuses cartes. A savoir : Lincoln, Sucre, Bellik, Mahone, Tancredi et un petit nouveau parce que qui dit cartes mémoires cryptées dit petit génie de l'informatique (obligatoirement asiatique ça va de soi, on pousse le cliché jusqu'au bout) pour les décrypter. Et comme il faut bien dire que les personnages de Prison Break ne brillent pas par leur intelligence, il fallait bien en mettre un autre... Et évidemment, comme ce sont tous des génies, ils se sont tous fait prendre en même temps et sont tous "obligés" de bosser avec le FBI pour démolir la Compagnie pour échapper à la prison... Remarquez s'ils ne réussissent pas, le sujet de la saison 5 est tout trouvé...

La seule chose qui m'a amusée sont les passages avec T-Bag et notemment lorsqu'il est dans le désert avec le gros Mexicain, ceux qui ont vu l'épisode savent de quoi je parle. A oui parce que je ne vous ai pas dit mais on apprend au début de l'épisode en une phrase que Sona a brûlé et que tout le monde s'est échappé... C'est un peu comme le retour de Sara, c'est ridicule.

Verdict ? Je ne m'attendais pas à mieux donc voilà, je pense que je continuerai à regarder avec Doudou, ça reste du divertissement pop corn, mais bon quand même faudrait penser à arrêter, les gars...

3 commentaires:

ladyteruki a dit…

C'est pas un peu grave quand on regarde la saison 4 d'une série qui aurait dû s'arrêter idéalement en saison 2...?
Ce qui m'avait plus dans le pilote de Prison Break, c'était juste le coup du tatouage... ce qui était trop peu que je sois enthousiaste à long terme. Ce que tu dis m'assure dans mon choix de ne pas avoir insisté...

freescully a dit…

C'est pas plus grave de regarder une série à cause d'un mec que d'arrêter de regarder une série à cause d'un mec, na ! :)

ladyteruki a dit…

Aouch. Touché !