mardi 3 mars 2009

Edito du 03/03/2009 : Perdue sur une île avec John Locke

Je tiens à m'excuser par avance, cette semaine mon édito sera court (et en retard de surcroit).

Lost nous a livré un superbe épisode centré sur John Locke, LE personnage clé de la série, celui que tous les autres personnages détestent mais que personnellement je trouve très charismatique et qui est LA raison numéro un pour regarder Lost. Quand on le compare avec la bande de boulets qui a réussi à se tirer de l'île, y'a pas photo, Locke est un héro (et non pas un Heroes, qui nous a livré cette semaine le pire épisode de tous les temps, chiantissime à souhait, il ne s'est rien passé, rien, pas même un micro truc, juste des flashback en noir et blanc qui ne servent à rien toutes les deux secondes et la confirmation que quand les scénaristes de Heroes nous disent qu'ils vont tuer des personnages secondaires pour se recentrer sur l'histoire principale, il ne faut pas les croire... J'exige un retour de Sylar dès aujourd'hui, c'est le seul qui vaut encore la peine.). Par contre, pour ceux qui sont familiers de l'excellente Time Loop Theory, je note une petite incohérence (ou alors c'est moi qui ait mal compris) : comment se fait-il que Locke puisse marcher lorsqu'il quitte l'île ? 

Et puis dans la série des personnages grognons, j'ai trouvé très intéressante la question posée par House cette semaine à savoir House peut-il être un bon médecin sans souffrir ? Au-delà de ne plus être cynique et de commencer à se soucier des autres (ce qui, nous sommes bien d'accord est inadmissible pour un personnage de la trempe de House), ne plus souffrir de sa jambe empêcherait-il House de soigner correctement ses patients ? Et donc, la douleur le rend-elle meilleur (à tous les points de vue) : je dis un grand oui, rendez-lui son Vicodin et que ça saute ! 

Rapidement pour finir, la bonne blague de la semaine, ce sera tout de même le grand retour pathétique de Fred Dalton Thomson à la télévision après sa flamboyante (hum, hum) campagne aux présidentielles américaine. Donc après avoir joué le procureur dans L&O, il joue le chef de la police dans Life on Mars... Personnellement, je n'ai pas vu la différence... Life on Mars qui va d'ailleurs s'arrêter, ce qui est peu étonnant au vu des audiences, espérons qu'ils nous réservent au moins un bon final. J'aurais de toute façon l'occasion d'en reparler.

3 commentaires:

Jérôme a dit…

En même temps, la question concernant House est plus que clairement posée depuis le début de la série, en 2004...

freescully a dit…

La douleur de House fait évidemment partie du personnage et de son caractère depuis le début de la série mais je ne crois pas me souvenir qu'il ait jamais été fait allusion au fait qu'il pourrait être/était un moins bon médecin sans cette douleur.

Jérôme a dit…

Depuis la saison 1, il est clair qu'un Gregory House heureux serait un médecin moins performant.
Les épisodes avec son ex-femme sont très clairs, à l'instar du 3ème season premiere (lorsqu'il retrouve l'usage de sa jambe) et du fameux épisode avec la moquette...