vendredi 17 octobre 2008

Bye Abby...


...you will be missed.

Abby c'est typiquement le genre de personnage que j'ai détesté puis adoré. Je pense que c'était lié à son statut d'infirmière car dans Urgences, les infirmières principales (pas celles qu'on voit 30 secondes par épisodes et qui ont toujours l'air sympa) se doivent d'être des têtes à claque. Carol, Abby, Sam, toutes les trois sont à gifler. Mais ce qui est intéressant avec le personnage d'Abby c'est qu'elle est devenue plus sympathique et même attachante quand elle a laissé tomber son costume d'infirmière pour la blouse de médecin.

J'ai beaucoup aimé le "hall of fame" à la fin de l'épisode même s'il est incomplet et en particulier ce dialogue entre Abby et Haley (qui doit d'ailleurs être la seule à être encore là depuis les débuts d'Urgences) :

Abby : "I don't see Carter up there."

Haley : "He wouldn't do it. He said it was defacing government property..."


3 commentaires:

Jérôme a dit…

Aaaaah Abby !
Je m'y suis attaché assez vite et j'avoue qu'elle me manquera vraiment.
Les scénaristes ne l'ont pas ménagée durant 9 saisons, mais celle-ci s'en est toujours sortie et de manière plutôt réaliste (rechutes et dépression, entre autres choses).
Elle en a pris plein la tête (y-compris par son voisin), mais elle s'est relevée avec dignité, sans trop d'illusions, mais bénéficiant d'une belle relation avec Luka.
Je suis satisfait du départ que lui ont offert les auteurs.
Alors que Maura Tierney souhaitait la mort de son alter ego, elle a eu droit à une sorte de happy end et Abby, plus que tout autre personnage d'URGENCES, le méritait !
Bye Abby...

freescully a dit…

C'est vrai que c'est une belle sortie, après toutes ces années de tourmente pour la pauvre Abby...
Autant Pratt dans le season premiere ça ne m'a rien fait du tout, autant là, on sentait déjà le manque qu'elle allait laisser pendant tout l'épisode...

ladyteruki a dit…

Personnellement, je suis passée de la détestation à l'indifférence. C'était tellement sirupeux, les histoires à la naissance de son fils... on aurait dit un téléfilm de 13h30 sur M6. Sauf que c'était Urgences, et ça c'était le véritable cauchemar. Nan, Abby, c'est bien, elle avait fait son temps.
Pour moi le plus dur ce serait Neela.