mardi 20 janvier 2009

Pilote : United States of Tara

Après avoir vu le pilote de United States of Tara, je suis assez perplexe. On m'avait dit que c'était une comédie, non ? En tout cas moi j'ai vu un drama.

Petit rappel des faits : Nous suivons le quotidien de Tara, qui est atteinte du syndrome de multiples personnalités, et de sa famille.

Avec un sujet pareil, il est difficile d'être dans la comédie « fine ». Mais ici, point de comédie « ahah », mais plutôt du rire « clown blanc », rire triste. En fait, les identités de Tara (enfin les deux qui nous sont présentées ici, une troisième est prévue) sont des clichés ambulants : T. (« comme la lettre, pas la boisson chaude ») l'adolescente et Buck le redneck sont aussi vulgaires et cariaturaux l'un que l'autre. Mais le vrai personnage dramatique qui donne toute sa tristesse à ce pilote, c'est Tara. Dans les rares scènes où elle est présente, on voit un personnage complètement dépassé par tout, on pourrait dire dépressif mais j'ai simplement eu l'impression qu'elle était dépassée par sa vie entière. Comme si elle regardait tout ce petit monde s'agiter autour d'elle sans interagir vraiment avec eux. Le contraste avec les personnalités de Tara est flagrant. J'ai trouvé très émouvante la scène où elle rejoint son mari sous la douche (oui je sais là sur le papier, ça a l'air scabreux mais pas du tout) en tant que Tara et pas en tant que T qu'elle venait d'incarner pendant quelques heures. Il a l'air épuisé et elle pose sa tête (à elle) sur son dos( à lui > en me relisant ça n'était pas très clair...), comme par soulagement, comme si tout cela les épuisait tous les deux. Après quelques secondes d'hésitation (Est-ce bien elle? Ou est-ce une autre personnalité?), il la gratifie d'un « Welcome back », et la scène s'arrête là. C'est pour moi la scène la plus forte de ce pilote et c'est à cause d'elle en partie que j'ai vu un drama.
A part ça, ce pilote est assez difficile à juger sur pièces, déjà il est trop court (28 minutes j'ai pas l'habitude de ce format-là, je regarde plus de formats de 45 minutes...) pour un drama (oui j'y tiens) et la présentation des personnalités clichées de Tara prenant à peu près 27 minutes 30, il ne reste pas trop le temps pour autre chose. Maintenant, je reste convaincue que les stéréotypes véhiculés par les personnalités du syndrôme de Tara ne sont pas forcément un obstacle à pouvoir montrer des choses plus fines. Justement, vu le ton de la série (et vu la scénariste aussi), je pense que le fait de cataloguer les personnalités permet de pouvoir lancer des choses plus subtiles, comme cette impression de dépassement totale de Tara, en quelques secondes. La famille n'est pas en reste non plus, la fille adolescente étant un peu moins intéressante que le mari et le fils, qui ont l'air de personnages un peu plus subtils (en même temps, étions-nous très subtils lorsque nous étions adolescents ?). Il sera en effet intéressant de voir sur la durée comment le mari gère les multiples personnalités de sa femme. Dans ce pilote, il a l'air de bien s'en sortir, mais quelques passages laissent suggérer que ça n'est pas forcément toujours le cas. Quant au fils, il est pour l'instant dans le rôle traditionnel du petit geek à la mode ces dernières années, on verra bien si tout cela n'est qu'une façade.

Mention spéciale (mais est-il besoin de le préciser ?) à Toni Colette et John Corbett, qui sont tous deux d'excellents acteurs, et rien que pour eux, vous pouvez au moins voir le pilote.

Verdict ? Malgré ma perplexité, j'ai bien envie d'en savoir plus, de voir comment peut être exploré cet univers, et si la série arrive à trouver sa voie entre drama et comédie.

Bonus : Je trouve que la photo de présentation de la série n'est pas sans rappeler celle de Samantha Who, vous ne trouvez pas ?

1 commentaire:

ladyteruki a dit…

Je n'avais pas fait attention mais effectivement les deux sont très similaires.
Quand on a commencé à parler de United States of Tara, moi aussi je m'attendais à une série dramatique, et j'avoue que ce ton, encore flottant, fait partie de ce qui me laisse perplexe également. D'après ce que j'ai lu, des changements sont prévus dans le 2e épisode car ce sentiment était apparemment généralisé, donc il faut probablement attendre de voir.
C'est en tous cas une bonne technique pour faire revenir les gens la semaine suivante !