samedi 24 janvier 2009

Pilote : The Beast

Mais pourquoi A&E font toujours dans le pathos ?

Petit rappel des faits : Charles Barker (Patrick Swayze) est un agent confirmé du FBI spécialisé dans l'infiltration. Ellis Dove est son jeune partenaire à qui il va apprendre le métier, sauf que Barker n'est pas très conventionnel et un peu borderline.

Le pitch de départ est assez conventionnel et rappelle celui du film Training Day avec Ethan Hawke et Denzel Washington. Et le pilote de The Beast fait beaucoup dans la démesure. Je pense que l'expression qui pourrait résumer ce pilote c'est "too much". On est dans le cliché tout le temps. Le vieux ripou face au jeune plein de désillusions, le fatidique love interest, les gangsters, les grosses voitures, la mafia russe, la famille menacée, tout y est. Et puis on sent que la réalisation se veut musclée, il y a des effets de style qui ne servent pas à grand chose mais c'est le genre de petits trucs que trouvent géniaux les adeptes des blockbusters d'action où on ressort du cinéma à moitié sourd tellement on s'est pris d'explosions en son THX dans les oreilles. En fait c'est ça, j'ai l'impression d'avoir vu un blockbuster de 47 minutes. Alors après, on aime ou on aime pas. Moi je n'aime pas. Je ne vais donc pas faire très long sur cette review et passer directement à la suite.

Mention spéciale tout de même à la berline noire de Patrick Swayze, car je pense qu'elle est en réalité la star cachée de The Beast, en tout cas le réalisateur l'a trouvée très à son goût puisque nous avons des plans improbables avec cette voiture tout au long du pilote.

Verdict ? Fans de blockbusters musclés avec humour gras et rivalité virile, foncez. Les autres, passez votre chemin, regardez éventuellement Training Day, vous aurez la version courte de la série comme ça (et puis Denzel Washington a eu un Oscar pour ce rôle).

Bonus : Il y a quelques jours, lady nous a fait une review un peu particulière sur ce pilote et nous a mis au défi d'en faire de même, voici donc sur le même principe mes commentaires en live sur ce pilote, enjoy !

0:02 ouah la citation qui tue, ça commence fort...
0:24 la vache, il a pris un coup de vieux Swayze...
0:58 arrêtez de parler tous en même temps les mecs, le cameraman ne sait plus où donner de la tête...
1:42 ah bah c'est discret, ça...
2:38 oh la musique, ça fait très walker texas ranger...
4:12 moi aussi je l'aurais frappé, là...
5:30 ce dérapage était-il bien nécessaire ?
5:51 mince il avait l'air bien ce generique, quelle manie de ne plus faire de vrais générique qui durent au moins 45 secondes...
07:09 ça y est le petit jeune fait son lover avec sa drague à deux balles...
07:40 ah bah ça tombe bien, il a deux cafés...
08:53 mon  dieu mais quel humour... Je vais tomber de ma chaise... d'affligement...
09:52 quand même au FBI ils ont de plus belles voitures que la police...
10:05 c'est moi ou il a des faux airs de Brad Pitt il y a 15 ans celui-là ?
11:05 alors là on parie combien que ce truc va disparaître avant la fin de l'épisode ?
12:35 encore une démonstration de l'humour dévastateur de Swayze... ça ne fait même pas rire son coéquipier...
13:09 et bien, monsieur a la gachette facile...
14:47 la voiture serait-elle un personnage à part, une sorte de KITT qui ne parle pas et n'a pas de trucs spéciaux... En tout cas elle a des jantes, que le réalisateur aime visiblement beaucoup...
15:14 attention, Swayze va s'énerver...
16:13 c'est joli cette ville, c'est où?
18:10 euh c'était quoi ce plan à la Lelouche là?
18:45 lui, il va mourir
19:04 voilà c'est fait
20:43 ah le cliché du Black drogué qui donne des "yo, bro !" tous les deux mots...
21:50 quatre contre un qu'il choisit la drogue
21:55 gagné
24:53 ah je l'avais oubliée celle-là
27:10 mon dieu que c'est cliché...
28:05 tiens il a changé de voiture
28:25 ça y est il va encore s'énerver...
28:50 oui, Swayze peut faire l'accent du Sud, donnez lui un Emmy...
30:55 gros flingues, grosses voitures, petite ****...
31:28 tiens c'est rigolo le type a posé sa manette de jeu mais sur l'écran ça continue à jouer...
31:59 ça va faire boum
32:14 boum
32:44 ah c'est donc à Chicago
33:27 il lui dit de ne montrer le lance missile à personne, il va donc le montrer à quelqu'un avant la fin de l'épisode
34:48 tiens revoilà la berline
36:30 Swayze a vraiment la gachette facile
38:03 pourquoi les méchants sont toujours assez cons pour tomber dans le piège des flics ?
39:48 mais comment Swayze a fait pour se retrouver si vite derrière le petit jeune, là ?
41:10 mais pourquoi il y a les essuies glaces en marche, il ne pleut pas...
41:12 ah si il pleut
41:40 rame de métro vide = pas bon
42:11 elle l'a trouvé dans une pochette surprise sa carte du FBI ?
44:01 pffffffffffff
45:29 ah, j'avais pas dit que le fichier des agents serait volé?
47:12 magie, il a disparu... Le coup de la disparition derrière le bus, franchement, c'est pas éculé ?

5 commentaires:

ladyteruki a dit…

Je crois que ce petit exercice ne vas apporter aucune gloire à ce pilote... il ne fait qu'en souligner la prévisibilité. Peut-être qu'une review de ce type, faite par un homme, apporterait un éclairage différent ? Merci de t'être prêtée au jeu, en tous cas !
Ah, c'est donc Chicago ? C'est vraiment chouette comme ville...

freescully a dit…

Je vais proposer à Doudou de faire une mini review, il est sûrement plus réceptif que moi à ce genre de spectacle... Peut-être que notre confition féminine nous empêche parfois d'accéder à des chef d'oeuvres de ce genre... (hum, hum) De même que la condition masculine de ces messieurs les empêche sûrement de pouvoir profiter pleinement d'un Grey's Anatomy... :D

Jérôme a dit…

Je ne peux pas parler de THE BEAST, puisque l'exclusivité de mes impressions a été offerte à une certaine mélomane téléphage...^_^
Par contre, il ne s'agit pas d'être un mec ou une fille pour ne pas aimer GREY'S ANATOMY.
Il suffit juste d'avoir un minimum de goût !

freescully a dit…

Il faut croire alors que parfois je manque de goût...

Jérôme a dit…

Ca arrive même aux meilleurs... ;)