lundi 8 septembre 2008

Dans la ligne de mire

Dimanche dernier, France 2 a débuté la diffusion de The Kill Point. A première vue, le pitch ne m'a pas semblé très accrocheur : une équipe de braqueurs (anciens soldats revenus d'Irak, on l'apprendra plus tard) organise le hold-up d'une banque mais les choses tournent mal et le hold-up se transforme en prise d'otages. Si je n'étais à priori pas très partante au vu de ce pitch c'est parce qu'il m'en rappelait furieusement un autre : celui de The Nine. Et quand j'ai commencé à regarder The Nine il y a deux ans, j'étais très enthousiatse rien qu'avec le pitch : après une longue prise d'otages dans une banque, les neufs rescapés essaient de reprendre leur vie (mais le vrai enjeu était de savoir ce qui s'était passé pendant cette prise d'otages). Sauf que. Sauf que The Nine, il faut bien le dire, c'est chiant à crever. Les personnages ne sont pas très attachants (sauf John Billingsley, mais lui même quand il joue les tueurs fous dans Cold Case, il a une bouille sympa), leurs histoires post-prise d'otages traînent en longueur et sont d'une banalité affligeante et les flash back sur la prise d'otages diffusés au compte goutte se révèlent d'un ennui mortel parce que finalement il ne s'est pas passé grand chose pendant cette prise d'otages. Certains me diront que cette série a pour but de s'intéresser à la psychologie des personnages, ok, mais j'ai vu des thrillers psychologiques mieux ficelés et moins chiants...

Donc je n'étais pas forément emballée par The Kill Point, surtout que, comme The Nine, elle a apparemment été arrêtée après huit épisodes (en même temps une prise d'otages sur 4 saisons, ça fait un peu long, c'est comme si on faisait durer encore et encore et encore jusqu'au ridicule des mecs qui essaient de s'évader d'une prison, qui sont en cavale, qui retournent en prison, qui s'échappent, qui aident le FBI...) (après vérifications, c'est une minisérie donc c'est normal). Mais en ces temps de disette téléphagique, on fait moins la difficile et j'ai donc regardé les deux premiers épisodes. Et là, grande et bonne surprise : il se passe des choses ! Non plus sérieusement, la série est portée par John Leguizamo en chef des braqueurs et Donnie Wahlberg en négociateur très à cheval sur la grammaire (ce qui donne lieu à des scènes assez drôles, et pour que je rie devant une VF, c'est qu'en VO ça doit être tordant). La série ne manque pas d'action (ça tire dans tous les coins au début et un peu plus tard c'est à se demander comment font les braqueurs pour avoir autant de munitions sans sortir se réapprovisionner à l'extérieur de la banque), installe le suspense nécessaire à toute prise d'otage qui se respecte (plus un suspense supplémentaire sur la motivation des braqueurs et leur possible sortie orchestrée depuis l'extérieur), et est ponctuée d'humour, ce qui permet de détendre l'atmosphère (le couple coincé dans le placard pour cause de petite escapade amoureuse juste avant la prise d'otages et qui ne sait pas s'ils doivent sortitr ou rester cachés sans savoir combien de temps ils devront rester là est assez bien trouvé).

Au final je ne saurais que trop vous recommander cette excellente série et j'attends la suite avec impatience (ce qui est pratique c'est que comme elle est courte, il y a peu de risques de se lasser, mais par contre, j'espère qu'il y a une vraie fin... ou au moins un semblant de fin? Allez...).

2 commentaires:

ladyteruki a dit…

J'avais hésité à regarder The Kill Point exactement pour les raisons que tu énonces, et j'avais dû laisser tomber pour une question bête de case horaire, ce qui a tranché à ma place finalement. Moi qui avais aimé The Nine, justement (je suis déjà dehors !), j'avais peur de la redite en moins bien ; mais si tu me dis que c'est regardable, je vais ptet consentir à un effort. Ptet.
C'est vrai ce que tu dis sur certaines séries qui trainent en longueur à partir de pitches ridicules... heureusement, personne n'a eu l'idée de faire une série sur une évasion de 4 saisons.

freescully a dit…

Non, heureusement, tu imagines, c'est comme si on les faisait retourner en prison une saison sur 2 pour refaire l'évasion.. ahem ahem...